La presse parle de nous 

Articles parus entre juin et septembre  2020

« Impossible de passer à côté de ce scud musical de génie !! Epilexique est un vertigineux duo d’artistes inspirés, totalement hors des normes de l’industrie musicale actuelle."

Par Annie-Claire Hilga

22/09/20

chant song.jpg

« Épilexique sonne la charge à grand coups de mots sur des envolées technos. Cérébro Dancing est une vaste invitation à bousculer le réel.

Un univers qui a le mérite de l’originalité"

Par Francois Cardinali

22/06/20

14/08/20

« S’écartant des sentiers battus, Epilexique propose un album que l’on pourrait qualifier l’électro-punk à texte ou de slam version destroy » 

Par H.M.

Capture d’écran 2020-09-16 à 20.34.03.

"Même dans les meilleurs thrillers, il y a une fin qui redonne goût à la vie, ici pas question, alors allons danser sur leurs cris de guerre urbaine...

Mais attention, tout va vite : leur beat est à déconseiller à n'importe quel cardiaque"

Par Hervé Devallan

09/09/20

« Epilexique laisse libre cours à ses élucubrations les plus folles et c’est sur fond de sexe, de drogues et de rock’n’roll que le tandem le plus déjanté de la scène actuelle va nous proposer une expérience unique en son genre, une sorte de messe rituelle où les sonorités électroniques virent parfois à la transe tribale pour en arriver à des œuvres improbables et incroyablement barrées… »

Par Fred Delforge

06/07/20

Juin 20

« Oh ben ça alors, de la techno à texte qu’ils disaient, Minimaliste, le son est une droite en pleine face / même pas mal… Deux sauvages décomplexés balayent le paysage musical de leur son obsessionnel, à hypnotiser des foules. Epilexique a les hallucinations anxiogènes et l’ivresse collatérale d’une verve poétique brute écrite à l’encre de tes viscères. Inattendu."  

Par Nathalie Bachelerie

Capture d’écran 2020-09-17 à 18.29.58.

« Si t'es passé(e) à côté de cette pépite, reviens goûter de l'EPILEXIQUE! un album aux titres uniques, il mérite une écoute attentive. Des textes poétiques (…) une techno minimaliste et hypnotique. »

Juin 20

Malmenés, chahutés, Epilexique nous entraîne dans le tourbillon d’une centrifugeuse. Programme lent, programme rapide, programme ultra violent… ce premier album d’Epilexique nous fait passer par tous les états mais surtout les plus intensifs, jusqu’à terminé un peu groggy d’une séance prolongée jusqu’au terme de son Cerebro Dancing. 

L’album réunit toute la violence sociale du monde d’aujourd’hui en quelques titres oppressants. Cet opus est terriblement dérangeant, troublant au possible. Mais difficile de s’en défaire. La première écoute ne permettant pas de percevoir l’ensemble des messages distillés, on repasse encore et encore les titres, à en devenir dingue ! On décortique les textes en même temps qu’on se met à les adopter.

Billy Idol avait parlé de Cyber Punk dans les années 90… Epilexique l’a pris au mot et l’a repris à son compte !  

Par Mike S.

Juin 20

Capture d’écran 2020-09-17 à 19.17.45.

« Un duo punk entre engagé et désabusé »  Par Musique Concert

10/06/20

Capture d’écran 2020-08-02 à 20.39.18.

 

  Interview par Maxime Lopes

24/06/20

Sur une rythmique implacable de Quentin Pourchot, Mâya Defay déclame sur des BPM infernaux des textes empreints de poésie mais surtout teintés de mots d'argots" Par P.A.

3/06/20

Article ultérieur

 

« Une belle découverte, pleine d’inattendu ! » 

Par  LireLire